Sélectionner une page

Sisypholia

Performance dans des espaces urbains

Première à la Biennale Internationale des Arts Vivants Toulouse Occitanie

Le 5 et 8 octobre 2022 

SISYPHOLIA

Le projet Sisypholia va se développer sur plusieurs pôles d’actions:
Performance dans l’espace publique
Atelier rencontre avec les adolescents ou jeunes adultes autour des thématiques du projet
Diffusions sur les réseaux sociaux de performances et les images d’atelier, réflexion autour de la communication

Performance Sisypholia
Il s’agit d’un projet de performance qui consiste à évoquer une figure mythique dans des espaces de consommation urbains pour créer une perturbation poétique dans un mouvement commercial.

Point de départ
Nous avons eu envie de parler de nos désirs quotidiens de consommation.
Nous avons cherché un accès qui nous permette d’aborder cette thématique sans nous placer dans une position moraliste ou un rôle de donneur de leçons.
Les rues commerçantes sont toujours grouillantes de monde. Les acheteurs potentiels avancent vers des objectifs divers, mais avec un rythme commun.
Aussi conscient que l’on puisse être du caractère futile de ce désir frénétique, nous finirons inévitablement un jour ou l’autre par reprendre le chemin de “l’acheteur potentiel”.
Un désir qui balance entre plaisir et culpabilité.
Qui peut l’éviter complètement ?
Tout le monde fait partie de cette foule.
Librement inspiré du mythe de Sisyphe nous avons imaginé une figure marionnettique étrange qui va se lancer dans une quête absurde et répétitive, au sein d’un environnement inadapté à sa démarche afin de créer un léger trouble. Une image à l’interprétation libre qui brouille les pistes de compréhension, mais va créer un blanc, une pause, une perturbation de sens dans un movement quotidien de foule.
Il ne s’agit pas de tomber dans la caricature, ni l’agression.
Nous espérons plutôt créer un objet chaotique et démesuré qui serait une sorte de créateur ironique de chaos capable de nous extraire du rythme compulsif de notre société.

Sisyphe
“Les dieux avaient condamné Sisyphe à rouler sans cesse un rocher jusqu’au sommet d’une montagne d’où la pierre retombait par son propre poids. Ils avaient pensé avec quelque raison qu’il n’est pas de punition plus terrible que le travail inutile et sans espoir. Tout au bout de ce long effort mesuré par l’espace sans ciel et le temps sans profondeur, le but est atteint. Sisyphe regarde alors la pierre dévaler en quelques instants vers ce monde inférieur d’où il faudra la remonter vers les sommets. Il redescend dans la plaine.”
Le mythe de Sisyphe. Camus

Le principal objet scénographique de Sisypholia est une boule géante de vêtements qui est roulée dans une rue commerçante ou un shopping-center par un Sisyphe quotidien, qui ressemble à tout le monde.
Notre Sisyphe roulera cette boule géante de vêtements dans une ou plusieurs rues, jusqu’à arriver à un point où la boule reviendra au point de départ. Sisyphe, pleinement conscient du caractère absurde de son effort, recommencera la même tâche encore et encore, sans espoir ni intention de transcendance, avec discipline et vitalité. Et tout comme le Sisyphe de Camus, il est heureux d’accepter cette réalité, de manière parfaitement absurde.
Nous pensons à une étape de travail durant laquelle nous pourrons investir les lieux où se dérouleront les performances, afin de pouvoir définir les cheminements, les parcours et les déplacements. A partir de là, nous pouvons imaginer un voyage qui se répète en boucle, avec des arrêts étranges pour des raisons improbables.

Distribution

Mise en scène Natacha Belova et Dorian Chavez
Regard extérieur Nicole Mossoux et Tita Iacobelli
Conception de la boule Natacha Belova
Réalisation de la boule Nathalie Trouve, Atelier Théâtre de la Cité
Interprétation Dorian Chavez
Production IFO asbl
Coproduction Biennale Internationale des Arts Vivants Toulouse Occitanie, Théâtre de la Cité, Usine, Arto, Marionnettissimo, Théâtre National de Bruxelles, Festival Namur en mai
Collaboration avec achACT – Actions Consommateurs Travailleurs

Tournées

2022
5 et 8 octobre : Première à la Biennale Internationale des Arts Vivants Toulouse Occitanie (France)

2023
avril 2023 : Théâtre National Wallonie-Bruxelles (Belgique)
mai 2023 : Festival Namur en mai (Belgique)
septembre 2023 : Festival Maintenant!, Louvain-la-Neuve (Belgique)

CONTACT

Compagnie Belova - Iacobelli

 

Production : Javier Chávez
+32 491 955 366
jchavez@ifoperator.be

 

Suivez-nous

         

Avec l'aide de
Wallonie-Bruxelles Théâtre Danse
Fédération Wallonie-Bruxelles Arts de la scène