Sélectionner une page

loco

Création 2020 / 2021

LOCO

Nous sommes habités par une démesure, qui nous excède, nous dépasse. Nous sommes constitués d’un noyau obscur, archaïque, qui squatte notre âme. Cette hétérogénéité indicible, imprésentable, peut nous faire délirer ; elle peut aussi bien nous faire créer. Nous avons à apprendre à vivre avec, à l’accueillir, à lui céder des voies d’expression, de manifestation”

Gilles Deleuze

Le projet de spectacle Loco est inspiré d’une part de la nouvelle de l’auteur russe Nikolaï Gogol, Le Journal d’un Fou, de la vie de l’auteur qui souffrait d’un trouble mental et d’autre part de nos propres expériences. 

Le Journal d’un Fou, de Nikolaï Vassilievitch Gogol

L’oeuvre de Nicolas Gogol, Le Journal d’un Fou est un conte absurde qui  traite de la frontière incertaine entre folie et raison. Le héros de la nouvelle, Poprichtchine, est un fonctionnaire au bas de l’échelle. La rencontre avec Sophie, la fille de son directeur, vient bouleverser sa vie au point de l’emporter dans la folie. L’amour éprouvé pour cette femme inaccessible pousse son esprit malade dans une recherche identitaire délirante. “Peut-être que je suis comte ou général. Pourquoi ai-je l’air de n’être qu’un petit employé ? Peut être que je ne sais pas moi même qui je suis”. Il analyse et démêle “l’origine de toutes ces différences”. Son enquête le pousse jusqu’à interroger la chienne de Sophie. La folie lui offre la possibilité de rompre avec sa place misérable dans le système hiérarchique  en créant une fiction, sa propre version de la réalité : il s’autoproclame “Roi d’Espagne Ferdinand VIII”. Cette imposture le sauve temporairement de son désespoir pour mieux le plonger plus tard dans un grand désastre. Les soi-disant “députés espagnols” arriveront pour emmener Fernando VIII… à l’asile.

CONTACT

Compagnie Belova - Iacobelli

 

Production : Javier Chávez
+32 491 955 366
jchavez@ifoperator.be

 

Suivez-nous

         

Avec l'aide de
Wallonie-Bruxelles Théâtre Danse